Ils voulaient un « propre, look professionnel » apparemment.

Deux gestionnaires d’un magasin Zara à Toronto, au Canada, ont été accusés de discrimination après avoir demandé à un employé qui a tourné à travailler avec ses cheveux en tresses attachés en une queue de cheval pour les supprimer.

Ils voulaient un « look propre et professionnel » pour la boutique, apparemment.
Cree Ballah, 20 ans, a été choqué d’être ordonnée par deux membres supérieurs de l’équipe de la boutique que sa coiffure naturelle était inacceptable.

critiquant

Elle va probablement quitter son emploi et elle a également dit qu’elle envisage de déposer une plainte auprès de la Commission ontarienne des droits. Ceci est une leçon qu’ils auront apprise à la dure.

Vous en pensez quoi?

PARTAGER