Des chercheurs canadiens auraient développé un médicament capable d’arrêter la progression de l’arthrose dans les articulations , il ont créé une substance bloquant la molécule impliquée dans l’arthrose du genou et de la colonne vertébrale.

L’arthrose se caractérise par la dégradation du cartilage des articulations. Les scientifiques se sont ainsi penchés sur la molécule responsable de cette dégénérescence. Ils ont pour cela utilisé plusieurs de modèles expérimentaux, parmi lesquels des modèles animaux et des échantillons de tissus humains de personnes souffrant d’arthrose .

Ils ont de cette façon identifié le micro ARN-181a-5p comme médiateur essentiel, impliqué dans la destruction du cartilage de la facette lombaire. Cette molécule est en fait un ARN messager, c’est-à-dire un intermédiaire entre les cellules, produit par un gène. En cas d’agression, cet ARN messager est chargé d’aller activer l’inflammation et de bloquer les cellules du cartilage, les chondrocytes.

Une fois cette molécule identifiée, les chercheurs ont mis au point un « bloqueur » appelé « anti-sens », spécifique à cet ARN-messager. Ils ont finalement réussi à arrêter la destruction des articulations chez la souris. Des résultats prometteurs, car il n’existait pour le moment pas de traitement permettant de guérir la pathologie, seulement d’en soulager les symptômes.

La maladie peut se retrouver handicapante au quotidien. Elle est par ailleurs chronique .

Les scientifiques doivent maintenant réaliser des tests chez l’homme pour déterminer si le médicament est sans danger, et pour identifier quel dosage il serait nécessaire d’ingérer pour qu’il soit efficace.

Un nouveau médicament pour bloquer l’agression de l’arthrose
Un nouveau médicament pour bloquer l’agression de l’arthrose
Un nouveau médicament pour bloquer l’agression de l’arthrose
Un nouveau médicament pour bloquer l’agression de l’arthrose
Un nouveau médicament pour bloquer l’agression de l’arthrose

Vous en pensez quoi?

PARTAGER