Les mères de 4 enfants sont moins stressées que les autres

Nous restons souvent admiratifs devant le courage des mères de familles nombreuses. Nous avons l’impression que les mamans ayant plusieurs enfants en bas âge sont plus stressées et débordées que les autres mères et que ce débordement ne laisse aucune place à leur vie personnelle et intime. Cependant, une enquête a prouvé le contraire.
L’opinion générale est que, plus on a d’enfants, plus on est surchargé de travail et de responsabilités et plus le stress est quasi permanent ; tout nous parait difficile à atteindre.

Les mères de 4 enfants sont moins stressées que les autres

Un sondage a été mené par le site Today, dans lequel il a été publié que les mères ayant plus de quatre enfants sont probablement moins stressées que les autres. 7000 mères à travers les Etats-Unis ont été interrogées sur le niveau de stress permanent qu’elles subissaient pour élever leurs enfants. Un résultat surprenant a été enregistré, à savoir que les mères qui ont un ou deux enfants sont beaucoup plus débordées et stressées que celles qui ont quatre enfants ; la première catégorie avait enregistré un niveau de stress aux alentours d’une échelle de 8,5 sur 10 alors que la deuxième catégorie avait un niveau de stress beaucoup plus bas. Ce qui est surprenant et insolite selon l’enquête, c’est que le fait d’avoir quatre enfants est le nombre magique afin de faire diminuer le taux de stress.

Les mères de 4 enfants sont moins stressées que les autres

Comment expliquer ce phénomène ?
La psychothérapeute Kelley Kitley a expliqué dans une interview effectuée à Motherly, que les mères qui ont 4 enfants et plus sont beaucoup moins stressées, puisque lorsque la famille est nombreuse, il existe une entraide familiale et les tâches quotidiennes sont partagées entre les enfants. Tout dépend de l’âge de l’enfant ; le plus grand aidera les petits à s’habiller, à se doucher ou à préparer à manger par exemple. Ceci est un atout considérable dans la mesure où ils apprennent à être plus indépendants et plus responsables dès leur plus jeune âge, tout en s’amusant.

Par ailleurs, une étude norvégienne menée en 2016, a révélé que les enfants issus d’une famille nombreuse, avec un âge rapproché, ont moins de risque de souffrir de problèmes mentaux. Le fait qu’un enfant ait des frères et sœurs plus âgés était associé à un équilibre affectif plus élevé aussi important que celui prodigué par les parents.
Aussi, les résultats de cette enquête ne signifient pas qu’il faut impérativement avoir quatre enfants pour qu’une maman soit en harmonie avec elle-même.
D’un autre côté, Eiren Heidelberger, coach parental, également interviewée par Motherly, a manifesté son désaccord quant aux résultats de l’enquête Today, en mettant en avant, le paradoxe selon lequel les enfants peuvent s’entraider entre eux. Elle pense qu’il serait inconcevable de s’attendre à ce que la fratrie plus âgée élève les frères et sœurs plus jeunes, d’autant plus qu’une disponibilité mentale, émotionnelle et financière de la part des parents est indispensable pour élever une famille nombreuse afin que chaque membre ait sa part d’amour et de soins.

Comment se débarrasser du stress selon le Dr Janet Taylor ?
Selon le Dr Taylor, le stress est quasi permanent dans notre vie de tous les jours et lorsque le stress des enfants est rajouté il peut entrainer un impact sur notre esprit et sur notre corps. Aussi faut-il trouver des alternatives comme :

* Prendre cinq minutes de son temps et dessiner un graphique à secteurs qui montre comment vous passez les heures de la journée. Puis retourner le papier et dessiner un graphique en montrant comment vous désirez passer votre journée. Choisissez un point du deuxième graphique et faites en sorte de l’appliquer.

* Prenez un peu de temps pour vous et n’hésitez pas à demander de l’aide quand vous avez trop de choses à faire à la fois. Respirez et concentrez-vous sur ce qui vous fera le plus plaisir.

* Etablissez des liens avec d’autres mamans et essayez de maintenir à distance le stress en riant et en lâchant prise.

Vous en pensez quoi?

PARTAGER