Les hommes qui font le ménage seraient plus heureux que les autres
Les hommes qui font le ménage seraient plus heureux que les autres

Un homme qui fait le ménage serait plus heureux, d’après une étude universitaire de Cambridge basée sur des témoignages en Europe (relayée par France inter), concernant 30 000 personnes dans 34 pays. Même si la parité est encore loin d’être acquise, depuis que les femmes travaillent autant que les hommes, ceux-ci n’ont pas d’autres choix que de participer aux tâches ménagères.

Les hommes qui font le ménage seraient plus heureux que les autres

Les témoignages réalisés par cette étude indiquent que les hommes seraient plus à l’aise et moins angoissés, puisque moins culpabilisés. Nous avons demandé à Titiou Lecoq, journaliste, blogueuse, essayiste et romancière pour qui le partage des tâches ménagères est un véritable combat féministe, comment elle interprétait cette étude.
Dans son couple, le partage des tâches “s’est fait petit à petit, j’ai négocié pour qu’il s’implique de plus en plus au fur et à mesure, explique la journaliste. Et j’ai vraiment vu un changement : il était plus calme, et se sentait moins coupable. Il avait l’impression de faire les choses bien.” Selon elle, plus les tâches ménagères sont pénibles, moins les hommes sont enthousiastes de les réaliser. La solution pour qu’ils s’y mettent ? Les faire ensemble ! Cela crée des moments de complicité et de partage, qui seront en plus bénéfiques pour le couple.

Les hommes qui font le ménage seraient plus heureux que les autres

Avec le bébé, nous avons dû tout remettre à plat »
Les hommes que nous avons interrogés sur le sujet ne disent pas autre chose. Hakim, 35 ans, met l’accent sur l’éducation égalitaire qu’il a reçue, sa mère lui ayant toujours dit qu’il devait faire le ménage : “Tu ne mettras pas les pieds sous la table sous prétexte que tu es un homme, tes soeurs ne sont pas tes bonnes”, se souvient-il. De confession musulmane, il rappelle que “dans cette religion, tout se mérite, chaque action doit être engendrée par un travail.”. Le ménage n’y coupe pas !
Pour Olivier, 38 ans, c’est la naissance de son fils qui a été l’élément déclencheur. Le tourbillon nouveau-né provoque tant de travail, couches, biberons, lessives, nettoyages, bains, qu’il a remis totalement en cause le partage des tâches du ménage. « Avant, je faisais des efforts pour participer bien sûr, mais c’était assez informel, nous explique-t-il. Avec le bébé, nous avons dû tout mettre à plat. J’ai bien vu que ma femme s’occupait davantage de tout et que ça lui pesait, alors j’ai proposé qu’on fasse un partage clair et net. Quelque part, ça m’a fait du bien aussi de me sentir vraiment utile pour mon fils. »

Les hommes qui font le ménage seraient plus heureux que les autres

Les hommes qui font le ménage permettent d’éviter les conflits
“Cela privilégie l’entente et l’harmonie dans un couple”, explique Titiou Lecoq, parce que l’homme s’investit dans la vie familiale et se sent davantage chez lui que si il laisse sa compagne tout faire à sa place. “Pour ma part, ça me rend plus heureux, car quand je fais le ménage dans ma maison, je fais le ménage dans ma tête”, nous apprend Hakim.
Un bonheur à la fois individuel, mais aussi pour le couple : l’homme est aussi heureux de voir sa femme se détendre et de ne pas avoir ce poids sur les épaules. “L’essentiel pour moi a été son implication, analyse Titiou Lecoq. Même si ce n’est pas parfait, j’ai arrêté de lui mettre la pression. Et on s’engueule moins. Lui se sent plus cohérent avec lui-même, car il est enfin en adéquation entre ses discours plein de bonne volonté et ses actes. Il vit comme ses discours.”
Pour Hakim, qui a toujours effectué les tâches ménagères, le partage est un moyen aussi de se sentir bien dans son couple. A ses yeux, ça garantit une certaine justice et donc un équilibre. “Puisque ma femme travaille aussi, cela lui donne du temps pour elle. Avoir du temps pour soi permet que l’équilibre du couple soit maintenu”, ajoute-t-il.

 

Faire le ménage, une forme de méditation
Vous l’avez probablement ressenti, que vous soyez un homme ou une femme d’ailleurs, faire le ménage donne souvent un sentiment d’accomplissement : on a fait ce qu’il fallait faire. Dans un article précédent, on vous parlait d’un moine qui expliquait pourquoi le ménage rendait plus serein. Pour lui, “c’est une forme de méditation en mouvement. Le ménage libère l’esprit et permet de se sentir mieux avec son environnement”.
Le ménage comme cheminement intérieur ? Il est vrai que de voir une pièce toute propre et rangée est apaisante pour l’esprit… et pour le corps ! En effet, une étude menée par des chercheurs anglais, citée par e santé, stipule que 20 minutes de ménage par semaine, puisque c’est une activité physique, réduit les risques de dépression et de stress.

Vous en pensez quoi?

PARTAGER