Il est bon d’avoir un bébé après l’âge de 35 ans d’après les scientifiques

Vous avez plus de 35 ans et vous désirez tomber enceinte ? Pas de panique, car d’après la science, une grossesse tardive est tout à fait possible. Il est vrai que lorsque l’horloge biologique sonne, il devient urgent de prendre une décision. Cependant, certaines femmes préfèrent retarder leur grossesse jusqu’à ce qu’elles soient prêtes à assumer l’arrivée d’un bébé.

Il est bon d’avoir un bébé après l’âge de 35 ans d’après les scientifiques

Selon le rapport de Centers for Diseases Control and Prevention, le nombre des naissances chez les femmes plus âgées ne cesse d’augmenter. Et toujours selon le CDC, l’âge moyen des mères actuellement est de 40 ans et cela prouve que les femmes dans la trentaine ou la quarantaine et qui sont en bonne santé peuvent tomber enceintes naturellement. De plus, si elles trouvent des difficultés à le faire, les progrès scientifiques mettent à leur disposition des options afin d’y arriver.

Une vie plus longue et plus heureuse

Il est bon d’avoir un bébé après l’âge de 35 ans d’après les scientifiques

Une étude de la faculté de médecine à l’Université de Boston, a conclu que les femmes du moyen âge qui avaient donné naissance après l’âge de 40 ans avaient une plus grande espérance de vie et avaient quatre fois plus de chances d’être centenaires. Ainsi, les chercheurs font actuellement une étude sur les gènes qui ont une influence sur la capacité de procréer et qui ont une relation avec le taux de vieillissement.

Par ailleurs, une autre étude a permis de révéler que le fait d’avoir un bébé à un âge tardif permettait de vivre plus heureux et moins angoissés. D’après l’enquête effectuée dans 86 pays, le bonheur lié au parentage augmente après 40 ans.

D’un autre côté, une étude a permis de démontrer que les femmes ayant eu un bébé après l’âge de 35 ans avaient une mémoire plus performante et une bonne capacité de raisonnement dans la résolution des problèmes.

Il est bon d’avoir un bébé après l’âge de 35 ans d’après les scientifiques

Ainsi, si vous avez atteint l’âge de 35 ou 40 ans, et que vous êtes en bonne santé, votre grossesse devrait l’être également. Si vous prenez soin de vous, de votre alimentation, si vous avez un poids santé ; les risques d’une grossesse tardive diminueront incontestablement.

Les risques liés à une grossesse tardive

Il est bon d’avoir un bébé après l’âge de 35 ans d’après les scientifiques

Bien que les études précitées permettent de rassurer les femmes âgées de plus de 35 ans sur leur éventuelle grossesse, il n’en demeure pas moins que tomber enceinte à cet âge pourrait comporter quelques risques. Il convient donc de rappeler ces derniers.

Selon Mayoclinic, ce qui est important à savoir est que si vous avez plus de 35 ans, vous pouvez courir le risque :

· D’avoir une grossesse multiple, due au changement hormonal qui engendre la libération de plusieurs ovules ;
· De développer un diabète gestationnel, ne survenant que pendant la grossesse ;
· De souffrir d’hypertension artérielle ;
· De subir une césarienne ;
· D’avoir une fausse couche.

Comment se prémunir contre les risques d’une grossesse tardive?

Il est bon d’avoir un bébé après l’âge de 35 ans d’après les scientifiques

Même si beaucoup de femmes de plus de 35 ans en bonne santé ont des bébés en bonne santé, cela ne signifie pas que vous ne devriez pas prendre des mesures de prévention.  Il est important de prendre soin de sa santé et de son bébé lors de la grossesse. Et pour cela il faudrait :

· Se faire suivre médicalement par un professionnel de santé pour surveiller les différentes étapes de la grossesse ;
· Avoir une alimentation saine, en privilégiant les aliments contenant de l’acide folique, du calcium, du fer et de la vitamine D ;
· Avoir un poids santé afin de prendre soin de la santé du bébé ;
· Avoir une activité physique régulière et modérée qui pourrait augmenter votre énergie, renforcer votre musculature et faciliter l’accouchement ;
· Bannir les boissons alcoolisées, le tabac ainsi que tous les médicaments faisant office de drogue ;
· Faire des tests de dépistage prénatal de l’ADN, afin de rechercher des anomalies chromosomiques.
· Éviter au maximum les sources de stress

Vous en pensez quoi?

PARTAGER