Julia, 31 ans, vient d’être opérée. Elle souffre d’arthrite psoriasique qui se traduit souvent par des démangeaisons, des taches de peau sèche.

Avec son estime de soi en jeu, Julia a décidé de sortir de la maison pour la première fois depuis la chirurgie et de se faire une coupe de cheveux.

Au moment où elle s’est assise dans la chaise de la coiffeuse, on lui fit répondre à une question d’un ton grossier et sévère : «Êtes-vous contagieuse ?

Julia a informé la coiffeuse de son état de psoriasis, et cela, non, il ne peut pas être transmettre d’une personne à l’autre – mais elle a refusée de rendre service de toute façon.

Chancelée et bouleversée, Julia rentra dans sa voiture et sanglota. «Elle m’a intimidée», dit-elle. « Elle m’a fait sentir comme si j’avais fait quelque chose de mal … qu’il y avait quelque chose de mal avec moi.

Le salon a répondu en disant que les membres du personnel ont le droit de refuser le service s’ils estiment que leur santé est en danger … et que Julia aurait dû apporter une sorte de documentation médicale à sa nomination.

Julia a posté sur son expérience sur un groupe de soutien Facebook pour les personnes atteintes de psoriasis, et les membres se sont rassemblés pour aider à diffuser un message puissant.

Étant donné que les fournisseurs de services ne connaissent jamais les circonstances particulières d’un client, ils devraient offrir à tous les clients le meilleur service possible.

Vous en pensez quoi?

PARTAGER